Particulièrement amateur du vin jeune, j’ai l’habitude de déguster et même d’apprécier du vin de moins de trois mois de cuve. Acheter du vin primeur directement chez le viticulteur est devenu une habitude dans notre localité.

Cette pratique profite beaucoup au viticulteur car c’est une source de revenu rapide au moment de la vendange. Il m’est aussi arrivé d’acheter du vin cru et de le vendre plus tard après l’avoir fait vieillir pendant un certain temps.

Acheter du cru depuis le tonneau est également beaucoup plus avantageux comparé à l’achat du vin vieilli.

Vin primeur, une autre forme de dégustation

Comparatif des deux types de vin primeur

Si le Bordelais est fort de deux siècles de tradition dans l’achat de vin primeur, le beaujolais nouveau détient encore le vin primeur par excellence. Le vin primeur est une forme d’achat très avantageux pour les exploitants viticoles, aux négociants ainsi qu’aux amateurs de vin.

Avec l’exportation des vins de Bordeaux, le prix du vin primeur a connu une hausse même chez les amateurs.