Tous les engins à moteur se doivent de disposer d’une assurance, afin de circuler sur les grandes voies. Ceci fait qu’aujourd’hui, l’assurance auto est l’une des garanties les plus sollicitées envers les sociétés d’assurance. Il arrive que pour certaines raisons, les conditions du contrat de l’assurance auto ne conviennent plus à l’assuré. Ce dernier peut donc résilier le contrat, et cela, sans pénalité. Dans cet article, il s’agira de démontrer comment s’y prendre.

S’informer des différentes conditions légales de résiliation

Pour chaque type d’assurance, il existe des méthodes de résiliation bien précises. Voici les différents motifs légaux pour résilier son contrat d’assurance :

  • Vol ou perte de la voiture assurée
  • Décès
  • Changement de domicile

Les autres motifs dépendent des raisons personnelles et interviennent généralement après la première année. De plus, pour l’évolution du processus, votre assureur doit vous tenir informé de votre statut.

Il existe des circonstances où même après résilier votre contrat, vous ne puissiez trouver un assureur qui accepte de prendre votre parti. Cela survient généralement quand vous payez en retard les cotisations ou vous êtes un client perturbateur.

Veiller à trouver un nouvel assureur

Selon la législation française, l’assurance pour les automobiles est obligatoire. De ce fait, il ne s’agit pas de résilier le contrat et de ne faire rien pour la suite. Songez à transmettre par écrit au préalable, une lettre précisant votre résiliation et les motifs (pas obligatoire). C’est la lettre de résiliation de résiliation qui va enclencher le processus. Ensuite, vous pouvez passer à la recherche d’un assureur répondant à vos besoins. Précisons que d’après la loi d’Hamon, l’assuré peut souscrire chez un autre fournisseur pour que son contrat ne soit conduit de manière tacite. Cette même loi sert beaucoup pour les personnes ayant souscrits à des contrats hors échéance.

Il existe un moyen plus simple de s’offrir les services d’une bonne compagnie, et cela, à moindre coût, grâce aux comparateurs d’assurance en ligne. Une série de questions vous aies soumis afin de connaitre vos besoins.

Souscrire à un nouveau contrat d’assurance auto

Après avoir trouvé la compagnie qu’il vous faut, vous pouvez entreprendre les démarches de souscription pour une nouvelle assurance. L’assuré doit cependant fournir tous les documents relatifs au précédent contrat, pour qu’une nouvelle puisse être établie en bonne et due forme par le nouvel assureur. Il existe des cas exceptionnels où la méthode de résiliation est fait autrement.

Dans le cas d’une vente de la voiture assurée

Ici, vous pouvez en toute légitimité annuler votre souscription en assurance, qui prend effet des suite de la vente. Il est recommandé de n’informer la compagnie d’assurance qu’après trois mois. Par la suite, c’est la compagnie d’assurance qui résilie elle-même le contrat.

Cette démarche est certes risquée, mais est soumise aux respects du paiement des délais. C’est-à-dire que vous encourez une sanction, si en vendant la voiture, vous êtes en retard dans les cotisations mensuelles.

Rappelons que nombreuses sont ses personnes, qui pensent qu’interrompre les cotisations suffisent à résilier le contrat. Au contraire, non seulement cela entache votre statut d’assuré, mais vos dettes ne feront que s’accumuler.