L’examen pratique de conduite est l’examen final qui vous permettra d’obtenir votre permis de conduire. Cette épreuve peut être assez stressante pour le candidat en raison de son importance et de sa difficulté. En effet, l’apprenti va rouler en milieu de la circulation, c’est-à-dire dans une situation réelle où il devra respecter le code et la sécurité routière, comme les panneaux de signalisation, les feux, la limitation de vitesse etc.

Au cours de cet article, vous en saurez plus sur le déroulement de l’examen pratique de conduite dans la ville de Bruxelles.

Les informations essentielles liées à l’examen pratique de conduite à Bruxelles

Pour passer votre examen pratique de conduite à Bruxelles, il y a certaines choses importantes qu’il faut que vous sachiez :

  • Il faut d’abord avoir déjà réussi votre examen théorique qui est le code de la route ;
  • Après avoir obtenu votre examen théorique, vous pourrez vous présenter 5 fois à l’examen pratique durant une période de 5 années. Autrement dit, vous n’aurez droit qu’à 4 échecs pendant cette période ;
  • Une fois que vous êtes prêt à passer cet examen, votre formateur professionnel vous inscrira à la préfecture, puis vous allez recevoir votre convocation à l’examen, contenant le lieu, la date et l’heure de l’épreuve ;
  • Si vous êtes un candidat libre, il faudra simplement attendre l’arrivée de votre convocation au permis.

Bien entendu, il faut atteindre la majorité civile pour avoir le droit de passer votre permis de conduire. Cependant, vous pouvez vous y inscrire dès l’âge de 17 ans et commencer à suivre les cours.

Comment se déroule l’examen pratique de conduite à Bruxelles ?

Avant toutes choses, pour le jour de l’examen pratique à Bruxelles vous devez vous assurer d’avoir votre pièce d’identité nationale, votre convocation et votre livret d’apprentissage. L’ingénieur ou l’examinateur va vérifier et contrôler tous ces document avant de débuter l’examen.

Durant l’examen, vous serez amené à circuler dans un parcours en et hors agglomération, et l’examinateur va vous évaluer en fonction de votre adaptation à la route, en termes de changement de vitesse et du respect des panneaux de signalisation.

Dans la plupart des cas, il est conseillé de rouler à une allure soutenue et adaptée aux circonstances de la circulation. L’examinateur va vous donner quelques instructions comme tourner à droite dans la prochaine intersection, le stationnement, etc. Avec le stress, il se peut que n’entendiez pas ses instructions, donc n’hésitez à les lui faire répéter au lieu de commettre une erreur qui vous coûtera votre permis. Le but est de montrer votre autonomie et maîtrise du volant, si vous y arrivez, vous allez certainement obtenir votre permis de conduire.

Concernant le barème de notation, il est noté sur 31 points et vous devez obtenir 20 points au minimum et ce, sans commettre des fautes éliminatoires qui vont immédiatement entrainer votre échec à l’examen, comme  griller un feu rouge.