Combien coute une assurance de scooter electrique ?

Le scooter électrique est très prisé de nos jours : en plus d’être pratique, c’est un moyen de transport très écologique. Il ne produit pas de particule fine. Cela ne dédouane pas pour autant le conducteur, de souscrire à une police d’assurance, pour se prémunir de tout risque. Quel est le montant qu’il faudra dépenser pour payer une assurance ? Il existe plusieurs tarifs, en fonction du niveau de garantie.

La garantie au tiers.

Elle convient aux scooters électriques, dont la puissance en cm3, est supérieure à 49. Cette garantie, lors d’un accident, pourra couvrir les dommages corporels ou matériels occasionnés à des tiers. Légalement parlant, tout conducteur de scooter, devra souscrire au moins à ce type de contrat d’assurance. Il ne garantit pas pour autant, une couverture des dommages sur le conducteur ou sur son engin à moteur électrique. C’est plutôt le tiers, blessé lors de l’accident qui est pris en charge. L’assurance au tiers est celle qui coûte le moins cher :

Prendre une assurance pourrait nous éviter des amendes qui atteignent parfois plus de 3 500 euros. Le retrait du permis de conduire est aussi un risque qui existe.

L’assurance tout risque.

Ce type de contrat protège le conducteur du « deux – roues » motorisées, des dommages corporels, ou encore matériels en cas d’accident. La garantie indemnise le souscripteur, même s’il est lui – même le responsable de l’accident.

La garantie supplémentaire contre le vol.

Cette dernière est fortement recommandée. Si cette clause est ajoutée au contrat de base, elle ouvre une indemnisation du souscripteur, en cas de vol du scooter électrique. Les vols de « deux – roues » sont aujourd’hui assez récurrents. Se prémunir contre ce genre de mésaventure serait un choix judicieux, vu que les engins électriques ont généralement un coût assez élevé, par rapport aux autres.

Les options pour personnaliser le contrat d’assurance.

En plus des 3 niveaux de contrats précités, le conducteur peut toujours rajouter d’autres options, spécifiques à son usage. Il se retrouve alors avec une assurance sur mesure.

La garantie incendie : elle indemnise le propriétaire en cas de sinistre.

La garantie catastrophe naturelle : indemnisation en fonction des dégâts subits et de la valeur de la moto électrique.

L’assurance – assistance : transport du conducteur ou de l’engin (ou les deux), remorquage ou dépannage.

La garantie équipement ou bris de glace : en cas de sinistre, elle assure le remplacement des pièces ou du matériel (casque, etc.)

La garantie conducteur secondaire, ou « prêt de guidon ». La première admet l’inscription d’une autre personne au contrat. Le « prêt de guidon » couvre le souscripteur qui occasionnellement, permet à une tierce personne de conduire son scooter.

Assurer son scooter électrique est, au-delà d’une obligation légale, un investissement responsable et prudent. Écologique et silencieux, cet engin « propre », participe à la préservation de l’environnement. Souscrire à une police d’assurance coûtera plus ou moins cher, en fonction de plusieurs paramètres. À titre indicatif, il faut compter entre 130 et 250 € par an pour les services de base. Il est aussi possible de faire des économies, en groupant les contrats d’assurance. Dans tous les cas, un devis personnalisé est nécessaire pour répondre efficacement aux besoins spécifiques de chaque conducteur.